Airbnb: la chasse aux meublés touristiques illégaux est ouverte à Ixelles

Ixelles occupe la deuxième place des communes bruxelloises en nombre de logements Airbnb. Cette multiplication des hébergemlents touristiques (le plus souvent illégaux) pose de sérieux problèmes : hausse des prix de l’immobilier, perte de logements à destination des habitants, nuisances de voisinage, subdivision d’immeubles et travaux effectués sans permis… Les démarches entreprises par le Service Urbanisme de la commune d’Ixelles commencent à porter leurs fruits. Un débat porté au Conseil communal d’Ixelles par le conseiller Adrien Volant (ECOLO), spécialiste de la question.

Bien que les hébergements touristiques temporaires tels qu’Airbnb soient encadrés depuis avril 2016 au niveau de la région, les communes peuvent jouer un rôle proactif en la matière. C’est en tous cas ce qui se fait à Ixelles où la cellule urbanisme scrute fréquemment les différents sites de locations temporaires pour repérer les unités d’habitations dans lesquelles personne n’est domicilié, ce qui est pourtant une obligation. Ixelles travaille en étroite collaboration avec la Direction de l’Inspection économique et le Service Public régional de Bruxelles.

En outre, lorsque demande il y a, la Commune refuse que des maisons entières soient affectées à des logements touristiques. « Une nécessité dans le contexte de crise actuel qui voit de nombreuses personnes et familles quitter la Région- et notamment notre commune – faute de perspectives pour obtenir/maintenir/voire acheter un logement. » a signalé le conseiller communal Adrien Volant (Ecolo-Groen) lors du Conseil communal de janvier 2021. « D’après le site de monitoring AirDNA, la région bruxelloise comptabilise 2.217 Airbnb, dont 801 unités se situent à Ixelles. Pour 76% de ces biens, il s’agit de maisons entières. Les chambres individuelles représentent 23% de l’offre, tandis que les chambres partagées ne représentent qu’1% de l’offre. Ixelles, de par son caractère central et son énorme potentiel touristique, est donc particulièrement exposée à la problématique. »  

Depuis fin 2019, la cellule contrôle de l’urbanisme a fait le screening des quartiers nord d’Ixelles sur le site Airbnb et a pu localiser 440 annonces avec précision. Il apparaît que la grande majorité de ces biens ne respectent pas l’ordonnance sur les hébergements touristiques. Ce listing a été transmis au SPRB Economie et Emploi pour qu’ils puissent en faire usage dans leur démarche répressive. La cellule contrôle pro-activement les adresses de logements utilisés illégalement comme établissement hôtelier, en commençant par les bâtiments avec le plus grand nombre de logements concernés. C’est là que la priorité doit être mise. La cellule transfère les informations nécessaires aux services des taxes (taxe seconde résidence) et de police et informe ensuite le SPRB Economie et Emploi des démarches effectuées.

Par ailleurs, bon nombre de ces logements multiplient les infractions : changement d’affectation de logement vers établissement hôtelier ET subdivision illégale d’immeuble. 

Depuis fin 2019, la cellule contrôle de l’urbanisme a envoyé aux propriétaires des lieux des mises en demeure pour 76 annonces, dont 72 pour des logements entiers et 4 pour des chambres. La cellule a dressé un PV sur 11 de ces logements. Des démarches qui portent petit à petit leurs fruits. En effet, suite à l’envoi de ces mises en demeures, bien que certains exploitants fassent de la résistance, les chiffres sont plutôt encourageants. La plupart de ces logements temporaires ne sont désormais plus utilisés de manière illicite et 45 de ces lieux ont été remis sur le marché de la location. L’enjeu est là : aller chercher toutes ces unités de logement perdus pour les Ixellois.    

Les efforts municipaux sont louables (la Ville de Bruxelles est également très active) mais il est indispensable de mettre en place une stratégie efficace et concertée identique aux 19 communes de la capitale. C’est pourquoi, une réflexion a récemment été lancée par Brulocalis.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :