Boulevard de la Plaine, 1ère expérience de « micro-projet Ville 30 »

Un micro-projet est un aménagement rapide de dispositifs de sécurité routière visant à garantir le 30 km/h sur les grandes voiries régionales. Dans le cadre de la mise en place de la Ville 30, Bruxelles Mobilité va multiplier ce type d’interventions. Le boulevard de la Plaine à Ixelles (quartier universitaire) est le premier micro-projet réalisé. Jadis quasi « autoroute urbaine », le boulevard a, aujourd’hui l’aspect d’une petite rue locale. Le changement est saisissant !

Parallèlement, ce mardi 1er juin 2021, le Collège d’Ixelles a répondu favorablement à la demande de la Région d’intervenir également sur les chaussées de Waterloo et Vleurgat.

En janvier dernier, le 30km/h devenait la règle en Région bruxelloise. Seules exceptions, les grands axes. Par exemple, à Ixelles, le boulevard Général Jacques, l’avenue du Congo, une partie du bd du Triomphe ou l’avenue de la Couronne. Néanmoins, la Commune a accepté la proposition de la Ministre de la Mobilité de mettre certaines voiries régionales importantes en zone 30, dont les chaussées de Waterloo et de Vleurgat et le boulevard de la Plaine. A une condition : que des aménagements soient réalisés pour garantir le respect de la nouvelle vitesse réglementaire.

Nous avons franchement hésité. Décréter le 30 km/h sur les chaussées de Waterloo et de Vleurgat ou autour du Campus de la Plaine sans accompagnement nous semblait irréaliste. La Commune l’a signifié par courrier à la Ministre Van den Brandt qui s’est engagée à prendre des dispositions.

La stratégie du Micro-projet

Elke Van den Brandt nous précise que « depuis l’instauration de la Ville 30, en janvier, Bruxelles observe une diminution de la vitesse moyenne sur les axes à 30 comme à ceux à 50 et un meilleur respect des limitations des vitesses. Nous remercions sincèrement tous les automobilistes qui respectent ces limitations. Mais nous avons encore à Bruxelles des artères droites et larges qui invitent presque à la vitesse, comme c’était le cas du Boulevard de la Plaine. C’est pourquoi Bruxelles Mobilité est mobilisée pour aménager celles-ci via des micro-projets pour accompagner, via l’infrastructure, la limitation de vitesse et augmenter la sécurité de tous les usagers. »

Boulevard de la Plaine

La Ministre a tenu parole : le boulevard de la Plaine vient d’être aménagé avec des avancées de trottoirs, des arceaux vélos et des coussins berlinois afin de sécuriser les traversées des nombreux étudiants de la VUB et de l’ULB. Le boulevard est, à la fois, un important pôle universitaire (avec des immeubles de la VUB de part et d’autre de la voirie et bientôt la future Faculté Polytechnique de l’ULB) et un hub de mobilité multimodal (gare SNCB, terminus TEC, trams STIB, itinéraires cyclables métropolitains…). Sa configuration originelle de voirie large et rectiligne n’incitait pas les automobilistes à lever le pied. Check !

Chaussée de Waterloo

La chaussée de Waterloo (entre la Bascule et Ma Campagne) va également faire l’objet d’un « micro-projet Ville 30 ». Comme son nom l’indique, ce type d’aménagement ne vise pas à réaménager l’espace public de façades à façades. Il s’agit d’interventions ponctuelles pour améliorer la sécurité routière qui ne nécessitent pas de permis d’urbanisme.

Pour la chaussée de Waterloo : sécurisation des passages pour piétons par des marquages au sol, des coussins berlinois, des îlots refuges… Sont prévus également des radars préventifs indicateurs de vitesses dans les deux sens au niveau de la traversée piétonne devant le Quick ainsi que 2 radars au croisement avec la rue Renier Châlon où est située une plaine de jeux très prisée par les familles du quartier.

Le carrefour Waterloo-Molière-Vleurgat à la Bascule (à la frontière Ixelles-Uccle) est également inscrit dans la liste des « micro-projets ». Il devra néanmoins faire l’objet d’une étude un peu plus approfondie.

Chaussée de Vleurgat

La partie la plus dangereuse est celle comprise entre l’avenue Louise et la place Flagey. La voirie est en forte pente en descente et il n’y a pas de croisement avec d’autres rues en montée. Les voitures bénéficient donc d’une longue voie rectiligne sans priorités de droite.

Sont prévus des radars préventifs au niveau de la rue Lannoy devant le Collège Saint-Vincent-Saint-François. Si les vitesses enregistrées par ces radars s’avéraient massivement supérieures à 30 km/h, il est prévu d’installer des radars répressifs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :