Stationnement vélos à Ixelles : état des lieux

Au 1er janvier 2022, on comptait à Ixelles 52 boxes vélos et 1888 arceaux dans l’espace public. Le cap des 2000 arceaux vélos sera certainement franchi en 2022. En 4 ans, Ixelles aura doublé le nombre de ses arceaux et multiplié les boxes par 5. En outre, les projets de parkings vélos publics et privés se multiplient. Le dernier en date : rue de Limauge. Objectif : répondre à la demande exponentielle de stationnement de courtes et longues durées.

Arceaux vélos

Nombre total d’arceaux vélos sur voirie communale à Ixelles : 1888 dont 1494 arceaux sur voiries communales (répartis sur 406 implantations) + 394 arceaux sur voiries régionales (77 implantations).

Depuis 2019, le rythme d’implantation est soutenu : + 200/an en moyenne

–        2018 : + 109 arceaux

–        2019 : + 129 arceaux

–        2020 : + 261 arceaux

–        2021 : + 214 arceaux

Les boxes

Nombre total sur Ixelles : 52 boxes

–        2018 : + 3 boxes

–        2019 : + 8 boxes

–        2020 : + 12 boxes

–        2021 : + 18 boxes

Le stationnement hors voirie

Le stationnement vélos longue durée se développe de plus en plus en ouvrage. Citons les parkings Tulipe, Flagey, Limauge et Sans-souci qui appartiennent à la Commune.

L’offre se multiplie désormais également dans les parkings privés gérés par Be-park, souvent en partenariat avec Cycloparking.brussels (par exemples, dans le parking du Delhaize de la rue de Henin ou le n°111 de la rue Malibran).

rue de Limauge : un parking vélos a été créé au rez de ce petit immeuble de logements communal (réalisé dans un Contrat de quartier) dont la gestion a été confiée à Cyclo

Localiser les besoins

Les besoins diurnes et nocturnes ne sont pas les mêmes. C’est ainsi que les arceaux vélos situés en position centrale (place Flagey, par exemple) sont suroccupés en journée et en soirée par les travailleurs, les clients des commerces, les étudiants… mais sont, en grande partie, libres la nuit.

Dans le cadre de l’élaboration du Contrat local de Mobilité Flagey, une analyse fine a pu être réalisée par le bureau d’étude BRAT qui a recensé tous les vélos accrochés dans l’espace public la nuit. Y compris les vélos des habitants accrochés à des poteaux, des arbres ou des grilles. La carte de ces « vélos en marge » est très instructive puisqu’elle met en évidence les rues où la demande est élevée et l’offre visiblement insuffisante. C’est évidemment là qu’il faudra agir en priorité en offrant des opportunités de stationnement de courtes et – surtout – de longues durées (boxes et parkings en ouvrage).

Un travail d’équipe

La stratégie de déploiement du stationnement vélo à Ixelles est pilotée par le service Mobilité de la Commune. Rien ne serait possible néanmoins sans la collaboration des différents services communaux des Travaux, de la Rénovation urbaine, des Propriétés communales, de l’Urbanisme et la Police.

Par ailleurs, Bruxelles Mobilité intervient sur les voiries régionales et octroie des subsides.

Enfin, Parking.brussels à travers son opérateur « Cycloparking » est chargé de la gestion des boxes et parkings en ouvrages.

Merci donc à la Ministre Elke Van den Brandt, au Bourgmestre Christos Doulkeridis, aux Echevin-es Romain De Reusme, Anaïs Camus, Nevruz Unal, Yannick Piquet et Caroline Désir et tous les agents des services concernés.

cartes arceaux et boxes (c) Ixelles – Maud Verkindere et Geoffrey Defuisseaux

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :