Général Jacques : une nouvelle vie pour les anciens logements des Gendarmes

On en parlait depuis près de 20 ans, le projet aboutit enfin. La SLRB et BinHôme vont rénover les anciens logements de fonction des gendarmes situés le long des casernes d’Ixelles. Ils seront réaffectés en logements sociaux. La première phase du projet prévoit 60 appartements. La Commission de concertation d’Ixelles a rendu un avis favorable ce mercredi 4 mai 2022.

Ixelles et la SLRB ont su saisir cette belle opportunité de créer 60 nouveaux logements sociaux de grande qualité. C’est une excellente nouvelle, en particulier dans une commune où la part de logements sociaux était historiquement faible et qui est devenue la plus chère du Royaume au m²…

Rappel historique

En 1954, l’Etat fait construire un très long bâtiment (180 m) pour y loger les familles de gendarmes. Idéalement situé à côté des casernes d’Ixelles, l’immeuble s’étend le long de la rue Juliette Wystman depuis le boulevard Général Jacques à la rue Fritz Toussaint.

L’immeuble est actuellement composé essentiellement d’appartements de 2 chambres qui présentent la particularité originale de n’être accessibles que via une rue intérieure (et non pas depuis une porte donnant sur la rue).

Depuis la disparition de la Gendarmerie et le départ progressif de la Police fédérale des casernes, les logements se sont vidés, unité par unité. En effet, plus aucune famille de policiers n’était acceptée sur le site mais les gendarmes installés jadis avaient le droit de rester.

Cependant, pour ne pas laisser les 3/4 des appartements à l’abandon, un contrat a été passé avec une entreprise immobilière spécialisée dans les occupations temporaires.

Parallèlement, les casernes désaffectées ont été rachetées par la Région pour être transformées notamment en espaces culturels, logements et Cité universitaire (projet U Square).

Un projet de rénovation exemplaire

Les bureaux ont proposé de conserver l’essentiel des bâtiments existants (en relativement bon état) dans un souci de développement durable et dans une démarche d’upcycling » (recycler et améliorer). L’économie circulaire permet en effet d’éviter les démolitions pénibles pour le quartier, la production de déchets de construction, les charrois et des reconstructions énergivores et coûteuses.

Les bâtiments historiques seront néanmoins isolés pour répondre aux normes énergétiques actuelles et offriront tout le confort moderne. Certains appartements seront fusionnés pour offrir davantage d’espace. Détail intéressant, des balcons qui avaient été fermés jadis par des verandas et autres constructions seront rouverts afin d’offrir un espace extérieur à chaque appartement.

La rénovation des logements à fait l’objet d’un concours architectural encadré par le Bouwmeester-Maître architecte de la Région bruxelloise. Le marché a été octroyé aux bureaux Karbon et Label architecture.

La première phase du projet s’étend sur la moitié de l’immeuble. Elle prévoit 60 logements dont cinq appartements 3 chambres et deux appartements au rez-de-chaussée spécialement adaptés aux personnes à mobilité réduite.

La cour intérieure et le jardin feront l’objet d’un vrai projet paysager pour valoriser les usages actuels : promenade, cours de yoga, potagers…

Un vaste parking vélo sera créé.

photo aérienne (c) Google

photos (c) Yves Rouyet

plans et illustrations (c) Karbon et Label architecture

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :