Des règles plus strictes pour les trottinettes à Ixelles et dans toute la Région !

Les trottinettes en libre-service seront bridées à 8 km/h sur le piétonnier de la chaussée d’Ixelles et à 20 km/h partout ailleurs. Un quota maximum de trottinettes sera imposé aux opérateurs au niveau régional. A partir du 1er juillet 2022, le Code de la route interdit l’usage de la trottinette électrique avant 16 ans, de rouler sur le trottoir et d’être à deux sur une trottinette.

Communiqué de Bruxelles Mobilité :

A partir de ce 1er juillet, de nouvelles règles de circulation s’appliquent aux trottinettes électriques. En parallèle, la Région bruxelloise prend des mesures complémentaires notamment en réduisant la vitesse maximale des trottinettes en libre-service.

La flotte de trottinettes partagées a doublé à Bruxelles en l’espace de quelques mois pour dépasser les 20.000 trottinettes. A côté de règles plus strictes inscrites dans le Code de la route à partir de ce 1er juillet, Bruxelles Mobilité prend donc des mesures complémentaires afin d’assurer une cohabitation harmonieuse entre tous les usagers et leur sécurité. ​

Elke Van den Brandt, Ministre bruxelloise de la Mobilité : « Les trottinettes partagées sont une alternative de mobilité intéressante. Mais celle-ci ne peut en aucun cas se développer au détriment des usagers d’autres modes de transports, particulièrement les piétons et les PMR. Parallèlement aux changements dans la législation fédérale, qui devrait contribuer à une meilleure sécurité pour les utilisateurs de trottinette et une meilleure cohabitation entre les modes, notre région a prend aussi des mesures notamment en limitant automatiquement la vitesse dans les zones piétonnes ainsi qu’en réfléchissant avec les opérateurs à une limitation de la flotte. »

La Région de Bruxelles-Capitale est en discussion avec les opérateurs pour ​ réduire progressivement le nombre total maximal de trottinettes en libre-service à 15.000 sur tout le territoire régional.

Limitation automatique des vitesses

Bruxelles Mobilité a travaillé avec les opérateurs de mobilité pour limiter automatiquement la vitesse maximale des trottinettes en libre-service à 8km/h sur le piétonnier du centre-ville et les semi-piétonnier de la chaussée d’Ixelles entre la ch. de Wavre et place Fernand Cocq.

Bart D’hondt, Echevin de la Mobilité de Bruxelles-Ville : « Les parents, leurs enfants ainsi que les personnes qui ont des difficultés à se déplacer ne se sentaient plus à l’aise sur le piétonnier. En nous assurant que les trottinettes roulent à la vitesse du pas, la zone piétonne redeviendra un espace dédié à toutes et tous. »

Yves Rouyet, Echevin de la Mobilité d’Ixelles: « Sa position centrale, son mode de vie branché et sa population jeune font d’Ixelles un marché privilégié pour les opérateurs de mobilité alternative. Sur le papier, ça a l’air sympa. Mais, là, on frise l’indigestion. La population est exaspérée par les engins abandonnés partout dans l’espace public et des comportements inappropriés qui mettent en danger les plus faibles. Il était urgent d’agir fermement. »

Partout ailleurs sur le territoire de la région, la vitesse des trottinettes en libre-service est limitée à 20km/h, mesure visant aussi à protéger les usagers de trottinettes eux-mêmes suite à l’évolution importante à Bruxelles du nombre d’accidents corporels impliquant une trottinette électrique (de 36 en 2021 à 122 en 2022, soit +230%) .

Des changements dans le code de la route

À partir du 1er juillet, de nouvelles règles de circulation s’appliqueront aux trottinettes électriques partout en Belgique.

Georges Gilkinet, Ministre fédéral de la Mobilité explique : « Le monde a changé et notre mobilité aussi. La trottinette électrique fait maintenant partie de notre quotidien. Mais face à l’augmentation des accidents ayant parfois de graves conséquences, il fallait réagir. A partir du 1er juillet, de nouvelles règles visant à mieux protéger les usagers de trottinettes et les autres usagers de la route entrent en vigueur. Ensemble, progressons vers plus de sécurité et moins d’accidents sur nos routes. All For Zero ! ».

Un bref aperçu :

Pas de trottinette électrique avant l’âge de 16 ans, sauf exception (rues de jeux, zones résidentielles, chemins réservés,…).

Les utilisateurs de trottinettes électriques sont désormais assimilés aux cyclistes, quelle que soit leur vitesse. Ils doivent donc toujours respecter les règles applicables aux cyclistes. Concrètement, cela signifie qu’ils ne sont plus autorisés à utiliser les trottoirs mais qu’ils doivent emprunter la piste cyclable. S’il n’y a pas de pistes cyclables, ils doivent utiliser la chaussée.

Il est désormais explicitement interdit de transporter des passagers sur ce type de véhicule > on roule seul et non à deux.

Où stationner sa trottinette

Afin que les piétons et plus particulièrement les personnes à mobilité réduite (en
​fauteuil roulant, déficient visuel, etc.) ne soient pas gênées dans ​
​leurs déplacements, rappelons que les trottinettes doivent être stationnées:

debout et non pas couchées;

pas sur les cheminements cyclo-piétons et donc pas sur les dalles podotactiles, pas devant les passages piétons, pas sur les marquages et pistes cyclables, pas au niveau des zones d’embarquement/débarquements des transports publics.

La presse en parle : lire Le Soir

illustration (c) Bruxelles Mobilité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :